LA CORRIDA CONCOURS

LA CORRIDA CONCOURS

La corrida concours, c’est la vraie philosophie de la vérité du toro de combat. Actuellement, le doute sur le choix du bétail combattu dans la plupart des férias fait le miel des puristes. Désormais les toros sortent formatés, faciles pour des faenas stéréotypées où les aficionados, souvent, ne se retrouvent plus. Alors pourquoi ne pas revenir aux fondamentaux de la corrida : une corrida concours ou six éleveurs ont à cœur de présenter leur plus beaux exemplaires, dans une compétition aux saveurs d’antan, face à trois combattants dans l’arène, qui se partageront avec les picadors la gloire d’un combat rude mais loyal .

Dans un concours de Ganaderias, il s’agit pour les trois matadors moins de briller eux même que de mettre en valeur les qualités de leurs adversaires au cours des trois tercios. Quant aux toros, ils sortent dans l’ordre d’ancienneté de l’élevage, il n’y a donc pas de sorteo.

Le tercio de piques est le principal critère de jugement de la bravoure d’un toro. Le picador, face au toril,  appelle le toro qui devra être piqué au minimum deux fois en chargeant de plus en plus loin. Ce tercio doit révéler la bravoure (instinct offensif) du toro; un toro bravo s’élancera de loin sur le cheval, poussera avec ses reins, tête haute. Il convient alors d’analyser le nombre de rencontres avec le picador, la façon dont le toro s’élancera contre le cheval et surtout la manière de pousser vers son châtiment (la pique). Sont notés l’intérêt du toro pour le cheval, l’alegria dans l’élan, la franchise de la poussée et la constance de la charge pour chacune des rencontres.

Dans le jugement final, ou l’expression de la bravoure du toro doit primer sur la noblesse, entrent en ligne de compte le comportement du toro aux banderilles (charge et départ de loin, trajectoire) ainsi que son comportement à la muleta (charge tête basse, longueur et répétition de la charge) et enfin la noblesse du comportement.

En fait l’originalité et le but d’une corrida concours sont de mettre en valeur les caractéristiques fondamentales du toro de combat, en premier sa bravoure et tout au long de la course son alegria et son poder.

C’est pourquoi le Maestro et sa cuadrilla doivent tout mettre en œuvre pour que leurs adversaires puissent exprimer toutes leurs qualités, grâce à une lidia adaptée.

 2012 - EL FAROL  (la luz del pasado)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.12 | 21:17

Bravo à Maurice Daussant ainsi qu'à toute son équipe de bénévoles pour son film sur Gabin Réhabi. Très beau film.

...
29.11 | 15:15

Ne porte pas de nom particulier. C'est simplement un confort lors d'exécution des STATUAIRES que vous appelez "litrasos" (de Miguel Baez Litri) Q? pertinente.

...
29.11 | 14:57

On ne trouve pas à la vente ces petits mouchoirs qui sont distribués aux arènes. Ils sont souvent supports publicitaires ou témoins d'évènements exceptionnels.

...
29.11 | 09:49

Quel nom porte l'action de ficher l'épée dans le sable avant de faire des "litrasos"
(?) Merci d'avance pour votre réponse. J-M François

...
Vous aimez cette page